Rouge comme une tomate

Publié le par handicapamities

Rouge comme une tomate,

l'avocat s'approche de Mirabelle :.

Il n'a pas encore retiré la fraise de dentelle qui orne sa toge.

 C'est pas permis, vous me prenez pour une pomme,

je sais que je suis une bonne poire

mais vous n'allez pas tirer vos marrons du feu si facilement !

Les services que je vous ai rendus ne comptent pas pour des prunes
 

Mirabelle lui fait face

en secouant ses longues boucles couleur de châtaignes :

- Mais mon cher avocat,

vous m'avez pressée comme un citron

Je n'ai plus que quelques cacahuètes dans ma bourse.

 

Ses lèvres couleur cerise remuent rapidement

tandis que deux grands yeux couleur myrtille le supplient

 

- Mais je travaille pas pour des cacahuètes, moi !hurle l'homme. furieux.

Adressez-vous désormais à ma collègue Olive.

Elle travaille vraiment pour des nèfles, elle !

- Mais ses plaidoieries sont semblables à du jus de raisin clairet,

C'est pas demain la veille que cette grenade sera désamorçée avec elle !

J'aurai encore pas mal de temps à sucer des raisins amers.

Et ses beaux yeux en forme d'amandes se remplissent de larmes.

L'avocat campe sur ses positions

Mirabelle a l'impression qu'une noix de coco vient de lui tomber sur la tête,

Son teint de pêche vire brusquement au pâle,

elle tombe dans les pommes, épuisée

>Trop de peaux de bananes encombrent sa route ces derniers temps.
 

© Sylvaine Colas : 08.07.2006

Commenter cet article